Le point sur mon retour à l’INTRODUCTION GAPS

Comme je vous en ai déjà parlé dans un précédent article, après plus d’un an de régime GAPS, une dernière dizaine de jours de symptômes désagréables (diarrhées à répétition entres autres) et surtout l’impression de ne plus avancer depuis pas mal de temps, voilà maintenant deux semaines que j’ai décidé de repartir à zéro dans le régime d’introduction.

Je me suis particulièrement restreint aux aliments autorisés dans les étapes 1 & 2 ;

Toujours à portée de main…

1. L’alimentation de ces 2 premières semaines «GAPS INTRO» :

Semaine 1 :

Me voila de retour au fameux repas composés uniquement de bouillons, viandes, légumes bien cuits, infusions, jaunes d’œufs crus.

Il n’y avait plus qu’à patienter, enfin c’est ce que je pensais !

 Dès le départ, j’ ai introduit environ 2 verres de jus de légumes lactofermentés par jour, malheureusement  les choses ne se sont pas passées tout à fait comme prévu !

Dès le deuxième jour, je me suis rendu compte que la quantité de jus, même fermenté, était trop grande et  j’ai dû réduire les quantités de jus à 2 cuillères à café par repas pour le moment !

Bon, bref, finalement , après ça je me suis dis que tout aller rentrer dans l’ordre ! Sauf que…. !

 Fin de troisième jour, je me rends compte que le mélange de légumes bien cuits est coupable de trop de mouvements intestinaux, avec pour suivre des diarrhées…

Je décide donc de suivre les conseils du DR CAMPBELL, à savoir qu’à l’étape 1, en cas de diarrhées liquides et abondantes, l’on supprime les légumes même bien cuits  jusqu’à une accalmie des diarrhées, en effet selon elle, quand la paroi intestinale est gravement irritée, elle ne supporte pas du tout les fibres.

Finalement jeudi ( 4ème jour), je suis RE-reparti de zéro en presque, mes repas du reste de la semaine ont été, bouillons, jaunes d’œufs, viandes, infusions et petites cuillères de jus lactofermentés !

Carrément efficace, puisque la constipation est arrivée à grand pas, ce qui m’a quelque peu « rassuré » , et surtout ne m’était quasiment jamais arrivé, même durant l’année passée !

Je lis et relis….

Semaine 2 :

Nouvelle semaine, nouveaux aliments 😊

La crème aigre est enfin prête ! yaooouuuuhh !!! ( j’adore ça !), donc introduction de la crème en petite quantité, après quelques jours de surveillance, j’ai l’air de la supporter, sauf quand j’en abuse !

( il est vrai qu’à certains repas j’ai tendance à me laisser tenter ! Vous savez, un truc du genre, allez celle-ci c’est la dernière , bon après celle-ci c’est sur j’arrête 😊 Résultats 5/6 cuillères engloutit en quelques secondes !! )

Du coup, je sens que mon ventre gargouille un peu trop, je sais pertinemment qu’il faut que je réduise la crème !

Pour les nouveaux aliments, au cours de cette deuxième semaine, j’ai introduit :

  • Navets bien cuits
  • Carottes bien cuites

Ces deux légumes en petite quantité m’ont l’air digestes pour le moment…..

J’ai également introduit quelques légumes fermentés à chaque repas, mélangés à de la crème aigre.

Enfin, les œufs mollets furent les bienvenus dans les bols de bouillons en remplacement de la viande certains jours.

Avec tout ceci, la constipation a continué, jusqu’aux 2 derniers jours de la deuxième semaine, stoppée  je pense par l’excès de crème aigre ainsi que l’introduction trop rapide des légumes lactofermentés !

Je m’en tiendrai donc au jus de légumes fermentés pour le moment, en augmentant la quantité régulièrement et je limiterai la crème aigre à une cuillère à café par repas pour le moment !

Affaire à suivre….

Un bouillon ensoleillé…..

2 .Les difficultés rencontrées pendant ces 2 semaines  « GAPS INTRO » :

Dès la fin de la première semaine, les réactions de « désintoxication » sont apparues, la constipation bel et bien là, j’ai du commencer rapidement les lavements car aucun signe ne présagé de quelconque selles à venir !

Mon humeur aussi s’est mis à vacillée, j’avoue ne pas avoir réellement compris ce qu’il se passait en moi et  j’ai fait passer à ma famille certains jours très désagréables, mécontentement, irritabilité, impatience, hurlements…. bref ce fut ( ça l’est encore par moment), une période vraiment difficile à vivre, à décrire et à contrôler que GAPS ne m’avait encore pas fait connaitre.

Nous avons tous nos humeurs, variables selon les périodes mais cette fois-ci c’était différent, comme une « crise » passagère ☹

J’avais déjà bien connu certaines réactions d’ Herxheimer au cours de l’année passée, mais en générale celle-ci se limitées à des problèmes intestinaux, digestifs ou aux selles, beaucoup moins liées à mon humeur !

Enfin, cette fin de semaine est rythmée par des alternances de fatigue ainsi que des maux de tête !

Tout ceci ne me décourage pas, au contraire , même si ce sont des périodes difficiles à vivre, je veux prendre ça comme une avancée, un « mal pour un bien » comme on dit, une progression et une évolution de ce « traitement naturel »  auquel je crois tant !

L’avenir nous dira le reste….

3. Conclusion :

Malgré plus d’un an de « régime GAPS », je ne regrette en aucun cas mon retour à la case départ.

Les difficultés seront nombreuses, je le sais, mais il est évident que l’année dernière fut marquée par trop d’écarts, mais également un manque de rigueur concernant ces étapes d’introduction !

Je pense réellement que je n’étais pas « prêt » à me lancer aussi vite dans la « Diet stricte » l’année dernière, ce qui me conforte encore plus dans le conseil que je donne dans un précédent article du blog ( https://gapsattitude.com/mes-6-conseils-pour-bien-demarrer-gaps/ ), à savoir de ne pas arrêter d’un coup son alimentation actuelle lorsque vous souhaitez vous lancer dans l’aventure GAPS !

Bien souvent, le fossé est trop grand entre notre alimentation quotidienne et celle préconisée dans GAPS pour ne pas risquer les nombreux écarts que j’ai commis.

Encore une fois, allez-y progressivement, éliminer au fur et à mesure les aliments interdits et quand vous vous sentirez prêt(e), lancer vous dans la Diet strict !

La suite dans un prochain article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *