Les oléagineux et leurs différentes utilisations

1- Un choix simple à comprendre :

Lorsque l’on a des troubles digestifs, problèmes intestinaux ou autres maladies liées à notre microbiote, même sans suivre un régime particulier, on souhaite éviter ce qui nous fera du mal et c’est bien normal !

C’est ce que propose de faire l’alimentation GAPS, qui évite, entres autres, les céréales jusqu’à ce que le patient retrouve une digestion « normale ».

En effet, d’une part, ils peuvent être irritant pour nos intestins, et d’autre part concernant les glucides transformés ( gâteaux, biscuits, céréales du petit-déjeuner…) en plus de la pauvreté en nutriments, vitamines, etc…, voilà une alimentation que les bactéries pathogènes affectionnent particulièrement !

Au début du «régime global », et même parfois à la fin du régime d’introduction, le patient GAPS peut tenter d’introduire progressivement les oléagineux ( à condition que les diahrrées aient disparues ou fortement diminués) pour pouvoir se fabriquer toutes sortes de pains,biscuits….

Il s’agit à ce moment là d’une vraie victoire, physique et mentale, car on comprend que l’on vient de franchir un cap important dans le processus de guérison et deuxième « victoire », cela va considérablement diversifier notre alimentation quand on a connu des longues « traversées du désert » en passant par les premières étapes d’introduction ( croyez-moi ! 😊).

Le trempage, étape importante pour une meilleure digestion !

2- Nouveaux ingrédients, nouveaux goûts !

Pour le coté « pâtisserie » en particulier, nous sommes habitués depuis longtemps à notre farine de blé, idéale c’est vrai pour la plupart de nos recettes, et même si depuis quelques années des variétés différentes (permettant un résultat proche de celui du blé), ont fait leur apparition dans les magasins bio ( farine de riz, pois chiche, bananes…), ce sont encore pour certains d’entre nous des farines trop peu digestes !

Il est très difficile lorsque l’on déguste des « biscuits » ou autres desserts « GAPS », d’apprécier ces nouveaux goûts, ces nouvelles textures sans avoir le réflexe de comparer avec les préparations que l’on avait l’habitude de faire.

Dès l’instant où l’on décide de se lancer dans l’aventure GAPS ( c’est aussi valable pour l’alimentation paléo, low carb ou encore cétogène), il est préférable ( pendant cette période en tout cas), de mettre de coté ses recettes de gâteaux et gourmandises favorites, car vous ne trouverez pas vraiment de résultats « équivalents », qui pourront remplacer le blé, la fécule, le chocolat au lait…..où autres ingrédients utilisés habituellement et qui ont façonnés nos palets depuis l’enfance !

Vous découvrirez une autre façon de « pâtisser », pas vraiment comparable à la manière traditionnelle ( c’est un pâtissier qui vous le dit 😉).

3- Quels sont les principaux oléagineux que vous pouvez consommer dans GAPS :

  • Amandes
  • Noix
  • Noisettes
  • Noix de cajou
  • Noix du brésil
  • Noix de pécan

Enfin, les cacahuètes et la noix de coco sont autorisés ( même si il ne s’agit pas d’oléagineux).

4- Comment les utiliser ?

  • En poudre, c’est ce qui remplacera votre «  farine », vous pourrez réaliser des biscuits, cakes, gaufres, muffins…
  • En morceaux, pour agrémenter certains plats, légumes, salades, gâteaux, glace,crème, desserts divers…
  • En purée, vous pourrez les transformer en « beurre », pâte à tartiner, crème d’amande, pour étaler sur un biscuit ou une tranche de pain, garnir un gâteau…
  • Entiers, idéal pour un petit creux entre 2 repas, ou pour garnir certains fruits secs, des dattes, pruneaux…. !
  • En boissons végétales, délicieuses chaudes ou froides, avec un peu de miel et épices, le tout sans additifs ou autres ingrédients « cachés » !
Noisettes, Cajou, Amandes, Coco, Cacahuètes….

4- Pourquoi les consommer ?

Vous l’aurez compris, entre les différentes variétés d’oléagineux, ainsi que les multiples préparations possible, vous ne tomberez pas à court d’idée !

Et en plus des avantages liés au régime, expliqués dans le premier paragraphe, les oléagineux ont un gout savoureux, différents pour chacun d’entre eux et même parfois aussi selon l’utilisation que vous en faites.

Ils sont extrêmement rassasiant et contiennent à souhait, bonnes graisses, acides aminés, minéraux et bien d’autres choses encore, bénéfique pour votre santé et votre bien-être, de quoi les adopter rapidement et oublier ( un peu 😊) leur prix (un peu 😊) élevé.

Enfin, comme je l’ai dit plus haut, les saveurs et les textures ne ressembleront pas à nos préparations habituelles, en revanche sur le court et long terme, votre corps vous remerciera 😊 !

2 réflexions sur « Les oléagineux et leurs différentes utilisations »

  1. Chantal Prince

    Bonjour je voudrais débuter le régime Gaps Et surtout le faire accompagné d’un nutritionniste Gaps . Comment puis-je le trouver ici en Estrie!! C’est dans la province de Québec au Canada. Merci beaucoup

    Répondre
    1. maximilien Auteur de l’article

      Bonjour, personnellement je vis en france et je ne connais pas le Québec, je peux vous conseiller de vous adresser à béatrice Levinson qui est nathuropathe spécialiste GAPS qui à travaillée aux U.S et notamment avec DR CAMPBELL. Elle donne des rdv téléphonique ou visio si besoin partout dans le monde pour suivre ses patients. Regarder sur internet Béatrice Levinson ou sur facebook sur son groupe nommé « groupe de soutien régime GAPS ».Je pense que cela vous aidera.
      Bonne continuation

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *