Thérapie GAPS pour GLUCID’ADDICT

1.L’enfance et les plaisirs sucrés :

Depuis mon enfance, et aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé le sucre ! Je pense que c’est le cas de la plupart des enfants.

Tout petit déjà, je ne boudais pas mon plaisir lorsque ma maman nous préparait pour le week-end des desserts, gâteaux, tartes aux pommes ou à la mirabelle en été ( oui, je suis lorrain 😊) ou même des spritz pour Noel ( très lorrain aussi ).

Il y a une préparation dont je me souviens particulièrement, à l’époque ma maman avait acheté une poche à douille et elle nous préparait de la pâte à choux garnie de crème pâtissière et recouvert d’un glaçage, déposé à la fourchette, composé de sucre glace et de blanc d’œuf, je me rappelle encore de ces choux irrésistibles qui ne demandaient qu’à être croqués ! Quel souvenir ! 😊

Bien souvent, lorsque vous êtes enfant, les mots sucre et plaisir sont indissociables ( euh adulte aussi je crois 😉 ). Peu importe quel produit sucré vous consommez, chacun ses goûts comme on dit, mais cette sensation ressentie après avoir mangé du sucre nous donne forcément envie d’y retourner !

J’ai souvent été du genre à exagérer, je crois que je n’avais pas envie que cela s’arrête à vrai dire, 2 ou 3 crises de foie plus tard je comprenais les conséquences de l’exagération ☹ .

Il est certain que nous avons tous, enfants et adultes, besoin de quelques douceurs sucrées de temps à autre, c’est bon, réconfortant, rassurant, cela nous replonge même parfois dans nos souvenirs ! Mais…………Doucement !

Des petits choux remplis d’amour! Merci maman !

2.  Quand on confond occasion et addiction :

Certains, même enfant, sauront s’arrêter à temps et comprendront qu’il est temps de passer à autre chose, d’autres (comme moi), auront plutôt tendance à en manger le plus possible !

C’est là tout le problème, car en aucun cas notre corps n’a été conçu pour une telle quantité de sucre !

Bien qu’une majorité de personne ne ressentiront pas de problème de santé jeune, la consommation excessive de sucre reste tout de même nocive à long terme et cela n’est plus à prouver !

Effectivement, ce qui, à la base devrait être occasionnel, est devenu notre quotidien, le sucre agit sur nous comme une drogue.

Pour comprendre cela, il n’y a qu’à observer les habitudes alimentaires de la plupart d’entre nous :

  • Au petit déjeuner : confiture, miel, fruits, pain blanc, viennoiseries, biscuits industriels, boissons chaudes sucrées, jus de fruits (industriels et pasteurisés) , et j’en passe…
  • Dans la matinée, un petit en-cas souvent biscuits, gâteaux
  • Le midi : desserts en fin de repas et /ou boissons sucrées
  • Dans l’après-midi : petite collation à fort taux de glucides
  • Le soir : desserts après le repas et/ou petite friandise avant de se coucher (chocolat…)

J’ai volontairement été dans l’extrême pour l’exemple, mais je suis certain que ce menu correspond à une bonne partie de la population.

Nous avons pris l’habitude depuis des décennies de terminer nos repas sur «  une note sucrée », difficile de changer les mauvaises habitudes sans une réelle motivation !

La tentation…..

3.Pourquoi changer si tout va bien ?

C’est une question bizarre vous ne trouvez pas ? Lorsque j’explique à quelqu’un que je suis l’alimentation GAPS, la première chose que j’entends est POURQUOI ?

Bref, je ne vais pas m’étaler là-dessus mais ce que je veux dire c’est que nous sommes tellement habitué à manger ce que l’on nous « vend » « tout prêt », que l’on ne se pose que très rarement la question de sa nature, de sa composition ou de sa provenance !

J’explique ceci de cette façon, une personne qui ne présente pas de souci de santé particulier ne va pas ( dans la majorité des cas) réellement s’intéressée au fait de modifier son alimentation, en effet elle ne verra pas l’intérêt de limiter certains « plaisirs ».

Malheureusement les effets délétères de ces produits sur notre santé ne se feront ressentir que bien plus tard et je suis persuadé que dans la plupart des cas l’alimentation ne sera que très peu incriminée.

4.Le régime GAPS ou le chemin de la rédemption :

Nous le savons désormais, les glucides, les sucres, entre autres, transformés et raffinés encore plus,  consommés quotidiennement à haute dose sont nocifs !

Ils peuvent conduire à plus ou moins long terme à diverses pathologies, obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires….

…..malgré les nombreuses études démontrant ces faits, trop peu de gens y sont encore sensibles ou même informés !

Le fait de suivre l’alimentation GAPS, peut réellement nous réapprendre à manger sainement et surtout à savoir se limiter !


Un ouvrage à lire et relire !!

La patience sera de mise, il s’agit d’une nouvelle vision de l’alimentation et de la santé, et surtout de changer ses habitudes, des sacrifices devront être fait, mais ce travail sera très certainement récompensé sur le long terme !

En effet, le régime d’introduction particulièrement agit comme une « reprogrammation » sur notre cerveau, nous apprenons à repartir sur de nouvelles bases, à passer des journées, des semaines sans glucides et produits sucrés, ou très peu, ce qui nous obligent à revoir notre façon de s’alimenter tant en qualité qu’en quantité ! Cela nous oblige à connaitre notre corps, à l’écouter, pour pouvoir dans la durée lui donner ce dont il a besoin et rien d’autre.

Le régime gaps global, quant à lui est également intéressant car la aussi nous devons bannir tous sucres raffinés et glucides transformés ( tout comme d’autres mauvais produits industriels), pour revenir à une alimentation plus naturelle, prévue pour notre organisme.

Alors oui, nous pouvons toujours continuer à consommer des produits sucrés, mais nous allons apprendre à ne pas basculer dans l’exagération ( en tout cas la plupart du temps) et surtout à bannir au maximum, ce qui n’est pas naturel !


Une pâte à tartiner crémeuse à base d’aliments non raffinés !

Et comme la nature est bien faite, elle nous a donnée tout ce qu’il nous fallait.

Parmi les exemples de produits sucrés naturels nous retrouvons :

  • Tous les fruits
  • Le miel
  • Les dattes
  • Les raisins secs
  • Les pruneaux 
  • Etc…………….

Toutes ces choses vont même nous permettre de faire de délicieux desserts faits maison à déguster avec modération, sans culpabilité, tout en aiguisant notre palais à d’autres saveurs, plus saine et plus naturelle que ce qu’on peut trouver dans nos magasins transformés, un vrai retour au source !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *