Vive le bon gras !

Pointées du doigt et bannies des régimes alimentaires pendant de nombreuses années, les bonnes graisses, certaines d’origine végétale mais surtout animale ne sont pas si nocives que l’on a bien voulu nous le faire croire.

1. Du gras pas si mauvais 

La plupart d’entre nous avons en tête, depuis longtemps, l’idée qu’il faille éviter à tout prix le « gras ».

Dans le livre « le syndrome entéropsychologique », le Dr Campbell explique de façon très intéressante et précise les raisons pour lesquelles nous devons consommer des graisses et d’où viennent nos fausses croyances.

En effet, une grande partie de notre cerveau ainsi que beaucoup d’hormones, de neurotransmetteurs et d’autres substances actives de notre corps sont composées de graisses .

Il est donc important d’en consommer régulièrement, encore faut-il savoir lesquelles consommer ?

Ce que nous apprend également le Dr Natasha Campbell-McBride, c’est que les acides gras saturés, c’est-à-dire notamment les graisses d’origines animales, beurre, saindoux, graisses d’oie et de canard, produits laitiers…ont été accusé à TORT…

En effet, dans les années 50, un chercheur américain a introduit l’idée que les graisses saturées étaient responsables d’une épidémie de maladies cardiaques, avant de finalement déclaré que cela était causé par les huiles végétales hydrogénées.

Malheureuseument, le mal était fait…

2.Du gras peu rentable ! :

C’est à cause, entres autres, de certaines de ces études pas assez abouties et des conclusions un peu trop hatives qui en ont été tirées, qu’une partie du secteur industriel a pu réussir depuis plus de 40 ans, à s’enrichir en fabricant et commercialisant des produits nocifs et ultra-transformés…

…Mais également à marteler de fausses croyances et semer le doute tant pour les consommateurs que pour les organismes d’états, réussissant également deux choses:

  1. Remplacer l’utilisation de graisses naturelles et nous pousser à consommer des nombreuses graisses transformées beaucoup plus lucratives à la vente, présentes dans tous les aliments transformés vendus dans le commerce.
  2. Créer une gamme de produits désormais interminable de produits « allégés », nos rayons de supermarchés en sont remplis, yaourt 0% , fromages, viandes à teneur « réduite » en Matières Grasses.

Une des choses qui me choque le plus, par exemple, ce sont les steaks hachés surgelés qui sont la plupart du temps allégés en MG, et qui en plus ne contiennent pas uniquement de la viande !

(C’est le comble, souvent ce sont des étiquettes du style : amidon de mais, sucre, fécule de pomme de  terre, protéines de soja ou encore additifs E…En définitif, je n’achète plus vraiment du bœuf haché, j’achète une préparation « au bœuf », recomposée et loin d’être naturelle ! Dommage ! )

On est arrivé à la conclusion que ce serait meilleur pour nous si il y avait moins de matière grasses dans notre steak ou notre yaourt, ces graisses qui sont pourtant naturelles….

…En revanche, celles transformées et raffinées dans des usines  et qui sont devenus incontournable dans une grande partie des produits industriels vendus en magasin ( plats préparés, conserves, gouters, biscuits apéros, pains, viennoiseries,  céréales…) , ne devraient pas nous poser de problèmes !!?? ☹

Pour conclure ce billet je dirais que d’une manière générale, dans notre alimentation quotidienne, bien sur soyons raisonnable et modéré, on ne peut pas tout changer, mais sachons revenir dès que possible aux choses simples et naturelles.

3.Quelles matières grasses et pour quelles utilisations ?

Voici quelques exemples de « bonnes » matières grasses, dont vous pouvez vous servir dans votre alimentation quotidienne, avec différentes utilisations :

  • Pour la cuisson : Graisse de canard, ghee, saindoux, huile de coco, suif de bœuf… ce sont des graisses qui supportent bien la chaleur
  • Pour vos gâteaux, cakes : Beurre, ghee, huile de coco
  • Pour vos salades et légumes ( après cuisson) : huile d’olive, de lin, de sésame et autres huiles première pression à froid !
  • Pour vos crèmes, desserts : Beurre, ghee, huile de coco, crème fraiche, crème aigre, jaunes d’œufs…

Dans votre assiette, des aliments comme le saumon, le maquereau, l’avocat ainsi que les oléagineux, sont également des aliments apportant de bonnes graisses.

Si le sujet des bonnes et mauvaises graisses vous intéresse, je vous conseille de lire ou de relire le livre « syndrome entéropsychologique » , qui est une vrai mine d’or d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *