Vive les vacances…..et l’alimentation saine !

Pour la majorité des gens, vacances riment avec plaisir, et heureusement !

L’alimentation n’échappe pas à la règle et je dirais même que c’est pendant les vacances que l’on prête le moins d’attention à ce que l’on mange !

Et au fond, ça se comprend, on se détend , on passe de bons moments en famille ou entre amis, on fait des rencontres, on s’amuse, on rit, on oublie ses petits tracas du quotidien et on oublie aussi……. notre équilibre alimentaire !

Après tout les vacances sont courtes et pour la plupart des gens elles ne se présentent  qu’une ou deux fois par an. La restauration ( pas très GAPS en général) est omniprésente peu importe l’endroit où vous allez et la saison à laquelle vous partez. 

Dans cet article, je vais vous expliquer comment je « tente », de respecter l’alimentation GAPS durant mes vacances ou voyages.

Vacances au ski en mode « gaps »

Choisir la formule « alimentation gaps » :

Cette année, pour la première fois ,nous avons décidé de partir en vacances au ski en famille.

Evidemment pour ma part, la question de l’alimentation s’est vite posée et la réponse vite trouvée !

Si vous êtes déjà parti dans des villages vacances vous connaissez les formules :

  • Soit vous prenez la pension complète ou demi-pension
  • Soit vous choisissez de cuisiner vous-même

Même si je suis du genre à faire des écarts de temps à autre, je n’imaginais pas passer une semaine entière, à hauteur de 3 repas par jour autour d’un buffet devant lequel je n’aurais eu aucune information sur la provenance et la composition des plats.

C’est donc tout naturellement (pour moi en tout cas 🙂 ) que nous nous sommes orientés sur un endroit où nous aurions une petite cuisine dans l’appartement ( heureusement j’aime cuisiner !) qui me permettrait de respecter mon alimentation.

Acheter les « aliments autorisés » sur place :

Etant donné que ma femme et mes enfants ne suivent pas GAPS, faire des courses sur place est bien évidemment l’une des solutions pour éviter d’emporter toute sa cuisine, on peut facilement trouver des légumes pour salades, soupes, poêlées de légumes, ou bien encore des pâtes, du riz, des lentilles…

En ce qui me concerne, la question est différente, il est évident que sur place j’achèterai, des légumes ,œufs, avocats, viandes ou oléagineux par exemple, mais ça ne suffit pas !

 Si comme moi vous n’êtes pas encore prêt pour le régime global, (et même si vous l’êtes d’ailleurs) vous aurez besoin d’un minimum de préparations « prêtes à consommer », ceci afin de ne pas passer des heures dans la cuisine des vacances, mais aussi limiter les « pannes » pouvant rapidement menées à des écarts en cas de panne.

J’emporte mon équipement « cuisine saine » !

A chaque fois que je pars pour plusieurs jours, les mêmes questions se posent , qu’est-ce que je vais emporter ?  De quelle façon je vais pouvoir stocker ça ? Qu’est ce que je vais manger si je n’ai plus rien ?

L’un des inconvénients est la place disponible dans la voiture, car lorsque les bagages sont chargés (nous sommes 4 et le coffre pas très grand !) , il faut bien dire qu’il ne reste plus beaucoup d’espace pour les glacières et les produits « secs » !

Car oui, il  faut des glacières, surtout dans les phases d’introduction, pour éviter de passer des heures à cuisiner, le plus souvent dans des cuisines minuscules, sans ou avec très peu de matériel.

Mes glacières ou comment emporter ses « aliments autorisés »

Généralement je réussis à en prendre 2 :

  • Une glacière « frigo »
  • Une glacière « congel »

Dans la glacière frigo il y a généralement :

  • Les bocaux de légumes fermentés
  • Le fromage ( de kéfir ou au lait cru)
  • De la compote
  • Une thermos de bouillon prêt à réchauffer
  • Une bouteille de jus de légumes pour la route
  • Quelques feuilles de salades ou légumes crus selon tolérance

       Dans la glacière congel il y a le plus souvent :

  • Du bouillon ( d’ os et/ou de viande)
  • De la viande, cuite ou non
  • De la crème aigre selon les périodes
  • De la compote
  • Du pain d’oléagineux

Voilà pour les glacières, c’est de cette façon que je m’organise pour ne manquer de rien ( ou presque) !

Enfin, il reste ce que j’ai appelé plus haut les « produits secs », à qui il faudra également faire une place dans la voiture , il s’agit principalement de :

  • Mes épices ( sel de mer, poivre, curcuma,piment,canelle…)
  • Des oléagineux
  • Du pain d’oléagineux
  • Du ghee
  • Des biscuits GAPS ( parfois)
  • De l’huile d’olive, de coco
  • Du bon miel ( c’est la que je remercie mon père d’être apiculteur 😉 )
Mes épices façon « kit de survie « 

Oups ! Et le matériel spécial jus frais, infusions, soupes ?

Quand je vous dis que j’emporte ma cuisine, on est pas loin de la réalité 😉

J’ai failli oublié de vous parler du matériel, très important aussi :

En attendant l’extracteur …
  1. La machine à jus :

Il s’agit d’une centrifugeuse ( je sais, je sais…. pas encore le budget pour l’extracteur 🙁 ).Bref, en tout cas c’est mieux que rien et depuis quelques semaines je « tolère » un peu les jus après plus d’un an de régime et ça c’est génial !!

Il était donc impensable de la laisser à la maison , on s’arrange alors pour la faire entrer dans le coffre !

  • Le mixeur plongeant :

C’ est LA solution pour éviter d’emporter son gros robot ménager ! Cela me permet de mixer les légumes que je cuirai dans le bouillon afin de pouvoir faire soupes et veloutés comme à la maison !

J’ai également le petit bol avec une lame qui s’adapte au mixeur, il prend peu de place et me permet de mixer par exemple des oignons ou de faire un guacamole….!

Efficace et peu encombrant !
  • La râpe :

Bon, elle est facultative mais je l’emporte pour râper le gingembre dans mes infusions, je sais ça fait un peu grand-mère mais je m’en tape 🙂

Vous comprenez maintenant pourquoi je vous dis j’emporte ma cuisine !

Pourquoi deux glacières différentes ?

 C’est très simple , je vis en corse ( pour le moment), ainsi lorsque nous partons pour plusieurs jours, en voiture , il nous faut prendre le bateau, généralement de nuit et la traversée dure environ 12h…

Chill……

Dans la cabine du bateau j’emporte la glacière « frigo »,celle-ci est électrique ( je ne vous parle pas du bruit du moteur la nuit ). On y met le repas du bateau pour toute la famille en plus du reste.

Pour ce qui est de la glacière « congel », j’utilise ma deuxième glacière qui elle n’est pas éléctrique, cette dernière reste dans la voiture durant toute la traversée.

C’est pour cela que je n’y mets que des produits congelés, ainsi ils décongèlent tranquillement pendant le trajet et ne risque pas de tourner, surtout qu’il nous faut plusieurs heures de route une fois débarqués !

La route du retour :

Pour le retour, il faut évidemment prévoir de quoi se nourrir, mais ne rêver pas, ce n’est pas lors de votre séjour que vous allez prendre le temps de « cuisiner » pour la route ! Vous allez surtout vouloir profiter de vos vacances jusqu’au dernier moment!

C’est donc AVANT le départ que vous allez devoir anticiper le retour, j’ essaye toujours de garder un peu de légumes fermentés et du bouillon ! C’est vraiment le minimum à avoir dans ces « bagages », vous pourrez toujours acheter des avocats sur place et éventuellement cuire des œufs avant le départ, histoire de préparer une bonne salade !

Et si, malheureusement, il ne vous reste rien , vous pouvez toujours jeûne !

La théorie ressemble (presque !) à la pratique :

Vous savez donc maintenant de quelle façon je me suis organisé pour rester sur le droit chemin pendant mes vacances, tout était prévu pour que je ne manque quasiment de rien, et pourtant……………………….

…………………….J’ ai craqué, plusieurs fois !!

Oui, je le confesse, devant vous, 🙂 , il m’est arrivé de craquer et de me laisser tenter par certaines choses dont…………. du chocolat et un resto !

Chocolat acheté spécialement pour mes enfants au départ, qui n’ont pas manqué de me le rappeler pour ensuite me sermonner sur mes engagements alimentaire AÏE AÏE AÏE.

Voila, j’espère que cet article vous sera utile et pourra vous inspirer lors de la préparation de vos prochaines vacances si vous suivez le régime GAPS .

N’hésitez pas à laisser vos propres conseils ou expériences de voyages en commentaires !

Maximilien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *